J’ai pour ma part beaucoup aimé participer à cette expérience, qui est d’abord humaine. Nous avons l’occasion à l’université de traiter du cas juridique depuis des années, mais il est vrai que sans l’aspect humain et vivant, quelque chose faisait défaut […]. Je suis très heureuse d’avoir participé à cette activité et espère avoir d’autres occasions de réitérer l’aventure, qui est pour moi très belle et très formatrice

Anne, étudiante du SIJ de la Clinique du droit


Les étudiants ont les compétences juridiques pour informer et orienter les particuliers, mais à travers ces rendez-vous, ils peuvent se former à la relation sociale, et c’est ce qui va les professionnaliser

Marie Lamarche, directrice de la Clinique du droit


Je me suis présentée à la Clinique du Droit, comme je serais entrée aux Urgences Juridiques.
J’avais besoin de connaître mes droits, de façon objective bien que je me sente injustement lésée.
La manière dont j’ai été reçue, écoutée, accompagnée, l’attention des étudiantes, leur bienveillance, m’ont permis de porter un regard nouveau sur ma situation.  De voir concrètement ce qui était possible, d’avoir des éléments.
Pour avancer ensuite.
Je conseille à toute personne en difficulté de se rendre dans ce lieu, où non seulement l’aide est gratuite et offerte à tous, mais en plus par des personnes concernées, qui sont véritablement dans l’accueil.
Je vous remercie encore pour votre soutien, ainsi qu’à Marie pour son accueil chaleureux et sa bonne humeur.
Belle et longue vie à la Clinique du Droit !

Madame N., usagère du SIJ de la Clinique du droit