Vous êtes doctorant ou étudiant de Master 1 en droit ? Vous pouvez participer au projet Objectif Droits de la Clinique du droit pour l’année 2020-2021

Le projet

Le projet Objectif droit est inspiré des programmes de « Street Law » développés dans le monde anglo-saxon et dont l’objectif est de former des non-juristes sur le droit. Le projet consiste à proposer à des étudiants en droit de réaliser, au sein de diverses structures telles que des établissements scolaires, des associations, des services publics.., des initiations au droit sur des sujets de sociétés. Les étudiants participants  sont au moins titulaires d’une Licence de droit et sont inscrits en Master 1, c’est à dire en quatrième année. Les étudiants sont supervisés dans cette activité par des doctorants, eux-mêmes formés à l’élaboration de modules pédagogiques et à l’accompagnement d’étudiants. Les ateliers sont réalisés selon une thématique et un temps imparti, adaptés aux élèves, choisis par l’enseignant.

          Intégré à la Clinique du droit en 2016, ce projet est le fruit d’un travail de coordination avec le Centre départemental d’accès au droit de la Gironde et l’Ecole Nationale de la Magistrature qui mettent également en œuvre des actions auprès des lycéens et collégiens (Visite du tribunal correctionnel et simulations de procès). En outre, depuis novembre 2017, la Clinique du droit est partenaire d’Educadroit, une plateforme internet mise en place par le Défenseur des droits ayant pour objectif d’offrir un accès à des outils de sensibilisation des droits à des destinations des enfants et des jeunes.    

Pourquoi s’inscrire ?

Ce projet permet:

  • Aux élèves des établissements scolaires et autres publics non-juristes de découvrir des notions juridiques au travers de modules participatifs, dynamiques et toujours adaptés au public cible. Le contact avec des étudiants de l’université permet également d’être en lien avec un établissement d’enseignement supérieur.
  • Aux enseignants des établissements scolaires et autres structures, par exemple associatives, de pouvoir profiter des connaissances des étudiants de l’université et de travailler avec eux à la création d’un module adapté à leur besoins.
  • Aux étudiants de mettre en mouvement les connaissances juridiques acquises au cours de leur cursus. En créant et animant ces ateliers, les étudiants pourront travailler sur la transmission collective du savoir, adaptée au public visé et ainsi appréhender le droit du point de vue d’un public non-juriste. Le projet permet aussi aux étudiants de connaître la réalité du droit tel que vécu par des non-juristes et en particulier par un public jeune.
  • Aux doctorants de maîtriser les techniques de conception d’un module pédagogique adapté à un public cible, d’utiliser des techniques collaboratives d’accompagnement des étudiants et de s’initier à la gestion de projets (posture professionnelle, gestion du temps, des ressources…).

Fonctionnement du projet

Chaque équipe est composée de 3 étudiants de M1. Un doctorant coordonne le travail de l’équipe et réalise le lien avec l’équipe de la Clinique du droit.

Les étudiants et doctorants sont recrutés en octobre, sur la base du volontariat et d’un numerus clausus. Pour les doctorants, une sélection peut être réalisée. Ensuite, une formation d’une journée est organisée début octobre afin d’expliquer en détail le fonctionnement du projet ainsi que pour se former à la conduite de projet et à l’accompagnement des étudiants.

Les étapes du projet sont les suivantes :

  • Prise de contact de l’équipe de la Clinique du droit (équipe administrative, enseignant-chercheur référent) avec l’équipe enseignante pour connaître en détail les besoins, le public cible et les disponibilités.
  • Réunion de lancement du projet avec l’équipe clinique, les doctorants et les étudiants pour présenter le fonctionnement du projet, constituer les équipes d’interventions et réaliser un premier travail de groupe.
  • Première séance de travail entre doctorants et étudiants à l’issue de laquelle un plan très synthétique de l’intervention est réalisé (novembre).
  • Deuxième séance de travail entre doctorants et étudiants à l’issue de laquelle un plan détaillé de l’intervention et des activités proposées est réalisé (décembre).
  • Réunion de mi-parcours entre l’équipe de la Clinique du droit et les doctorants (décembre).
  • Formation à l’animation de séance par l’équipe clinique pour les doctorants et les étudiants (janvier/février)
  • Troisième séance de travail entre doctorants et étudiants au cours de laquelle l’intervention commence à être transposée sur le logiciel de présentation numérique Genial.ly. La médiatisation par activités est-elle aussi discutée. La liste des besoins logistiques est dressée pour s’assurer de la concordance avec les éléments à dispositions dans la structure demanderesse (janvier).
  • Quatrième séance de travail entre doctorants et étudiants au cours de la laquelle sera transposée de manière définitive le scenario pédagogique sur le support numérique (janvier).
  • Cinquième séance de travail entre doctorants et étudiants pour s’entrainer à la réalisation de l’intervention (février).
  • Réalisations des interventions par les étudiants en présence des doctorants (mars/avril).
  • Sixième séance de travail avec l’équipe clinique, les doctorants, les étudiants et le retour éventuel de l’établissement demandeur pour un bilan sur le projet (avril/mai).

Cette année, chaque équipe aura à réaliser entre deux et trois interventions, sur la base d’un même module élaboré (afin de pouvoir tirer les enseignements de la première intervention et réadapter en fonction)

Compétences développées grâce à la participation au projet

Participer à ce projet vous permet de développer les compétences listées ci-dessous :

CompétencesDoctorantsÉtudiants de M1
Élaborer un module pédagogique
Adapter son discours à un public non juriste
Travailler en équipe
Prendre la parole en public et animer une séance
Construire une présentation pédagogique ludique
Conduire un projet
Accompagner et évaluer des étudiants
Gérer les relations avec le partenaire du projet

Évaluation

DoctorantsÉtudiants
Système d’évaluation
La participation au projet est reconnue comme formation pour les doctorants, à hauteur de 10h de formation. Ces heures sont reconnues en fin d’année, après validation par la Clinique du droit de la participation du doctorant tout au long de l’année.
Les étudiants ne seront pas évalués au travers d’une notation. En revanche ils recevront tout au long de l’année des retours sur le travail accompli et le développement de leurs compétences.

Procédure d’inscription

Vous êtes étudiant de master 1 ou doctorant ?   Vous souhaitez-participer ?   

Il suffit remplir un formulaire en ligne à partir du 21 septembre.

Pour les étudiants, les premiers à remplir le formulaire seront les premiers sélectionnés.

Pour les doctorants, il sera possible de prévoir un petit entretien de motivation.

Lien formulaire étudiants : https://enquetessphinx.u-bordeaux.fr/v4/s/x6vkz1

Lien formulaire doctorants : https://enquetessphinx.u-bordeaux.fr/v4/s/8dgsvv